L’incontinence

Incontinence ou comment avoir un enfant propre

Vos bébés ont grandis, vous voici arrivés au temps du “petit pot”.

Vous avez peut-être déjà essayé, mais les résultats ne sont pas très concluant ! Dans ce cas, le scénario classique de la méthode traditionnelle vous rappellera des souvenirs : Bébé est installé sur le pot à heures fixes et il y reste un temps plus ou moins long. Si résultat il y a on le félicite. La séance s’éternise, on s’irrite de part et d’autre. Gronderies, punitions, le pot devient vite l’instrument de torture et l’enfant, pour punir sa maman de tant d’injustice, apprend à se retenir !

Cette méthode exige une mère très disponible car l’enfant demeure passif. Du déshabillage au nettoyage du petit pot, c’est encore elle qui décide, qui agit. Le résultat reste hasardeux, des accidents surviennent puisque les séances sont programmées par l’adulte et que les besoins de l’enfant ne le sont point.

A quel âge commencer ? Tout dépend de la maturité physique et mentale de l’enfant. En principe vers l’âge de 20 mois.

Pour savoir si votre enfant est prêt posez vous les questions suivantes :

    contrôle t-il sa vessie ?
    Oui s’il urine de grandes quantités plusieurs fois par four au lieu de petites à tout moment, s’il reste sec pendant plusieurs heures d’affilée, s’il a conscience de son envie d’uriner (mine ou posture particulières).
    coordonne-il ses mouvements ?
     Oui s’il saisit facilement ses jouets, s’il se promène à travers l’appartement sans votre aide.
    Suit-il vos directives ?
    Pour déterminer s’il vous comprend et répond à vos diverses sollicitations, demandez lui : de montrer du doigt son nez, ses yeux, sa bouche ses cheveux ; de s’asseoir sur une chaise ; de se lever ; d’aller avec vous dans une autre pièce ; de vous imiter ; de vous apporter un de ses jouets ; de les placer à un endroit précis. Si l’enfant mène à bien huit de ces dix actions, il est prêt. S’il ne les suit pas, il vous faut attendre et préparer le terrain en lui enseignant la signification des mots et/ou faites faiblir son entêtement.

Le matériel nécessaire

    une petite chaise confortable avec un pot facilement amovible
    une poupée qui fait pipi et à laquelle vous mettrez une culotte bien lâche pour que l’enfant puisse facilement l’enlever
    des petites culottes souples, plutôt larges
    des récompenses comestibles : bonbons, biscuits salés et sucrés, chips, fruit et boissons préférées de l’enfant
    des chiffons ou des essuies-tout pour éponger les dégâts et un rouleau de papier toilette.
    Choisissez une pièce calme et écartez tout ce qui pourrait distraire l’enfant.

Rendez-vous entièrement disponible. Multipliez les occasions de mise en pratique en faisant boire l’enfant ce qui rendra les urines plus fréquentes. Soyez brève, utilisez les mots simples. Expliquez lui toujours les raisons de vos approbations et vos désapprobations. N’insistez pas si c’est l’heure de la sieste et s’il semble fatigué. Couchez le et reprenez l’entraînement là ou vous en étiez.

Programme de l’apprentissage Démarrer un matin où vous le sentez de bonne humeur, disposé a apprendre. Nous allons mettre en situation un petit garçon, Max, une poupée, Anne, et la maman. La maman met une culotte à la poupée et la remplit d’eau.

– Max, Anne doit faire pipi, il faut l’aider. Maman détaille brièvement les gestes à effectuer et actionne le mécanisme.

– Regarde, Anne fait pipi comme une grande fille, etc. Elle encourage l’enfant à féliciter la poupée – Donne un bonbon à Anne, elle a fait pipi dans le pot, c’est très bien, maman est contente etc. Veux tu être un grand garçon et faire pipi comme Anne ? Il dit oui, la maman lui donne un bonbon aussi. Elle l’aide à remettre la culotte de la poupée, à vider le pot et tirer la chasse. L’important c’est de rester sec.

– Anne ta culotte est elle sèche? Max touche la culotte d’Anne et la félicite.

– Et toi Max, ta culotte est elle sèche ? elle lui fait toucher sa culotte

-Oui tu es un grand garçon tu peux boire un jus de fruit.

L’inspection de la couche doit se faire au moins trois fois à quelques minutes d’intervalle avec récompense à la clé. Maman profite d’une minute d’inattention de Max pour mouiller la culotte de la poupée et suggère une inspection.

Découverte de l’accident et désapprobation :
 – Non Anne, une grande fille ne se mouille pas tu est un bébé…(encourager l’enfant à exprimer la même désapprobation.

-Anne doit s’exercer pour apprendre où elle doit faire pipi. On fait l’exercice trois fois de manière plus rapide en insistant sur la raison d’être.

– Max, montre ou Anne doit faire pipi. Anne est prête pour aller sur le pot comme une grande. (on laisse l’enfant faire seul l’exercice complet.)

Fin de l’entraînement avec la poupée lorsque tous les gestes sont effectués correctement. Cela ne devrait pas durer plus d’une heure (l’enfant a appris l’enchaînement des gestes, sait les exécuter et connaît la différence entre sec et mouillé et les agréments et désagrément de chacune de ces situations).

On continue les inspection de culotte au rythme de 5 mn. pour permettre à l’enfant de réaliser ce qu’est la propreté, pour lui donner le désir de rester sec en lui faisant prendre conscience de ce confort, en lui offrant friandises et boissons.

Apprenez à l’enfant à baisser et remonter sa culotte seul. Détailler les directives dans l’ordre : aller vers la chaise, baisser la culotte, s’asseoir rester calmement assis, s’il y a résultat, vider le pot , s’essuyer.

Inciter l’enfant à répéter cet exercice toutes les 15 mn.

Incitez-le à rester sur le pot 10 minutes.

Félicitez l’enfant souvent.

Il faut lui apprendre à devenir indépendant.

Approuvez le dès le début de l’action puis espacez les approbations pour arriver à une unique approbation qui couronnera la séance petit pot effectuée de A à Z.

Après ce stade réserver les récompenses à l’état de propreté, donc à la culotte sèche. Lors d’un accident (inévitable) désapprouvez le, faites lui accomplir les gestes qui auraient évité l’accident, faites lui toucher sa culotte mouillé et apprenez lui à se changer.

En partant de l’endroit où l’enfant a mouillé sa culotte, le faire aller sur son pot à plusieurs reprises, puis faites démarrer les répétition suivantes au départ d’autres pièces de l’appartement.

Continuer à inspecter sa culotte régulièrement. Vous pouvez considérer que l’apprentissage est terminé lorsque votre enfant, pour la première fois, se dirige de lui même vers son pot et accomplit sans aide ni directive tous les gestes.

Continuez à l’observer, à le féliciter après chaque séance réussie, à guetter l’accident possible et à inspecter la culotte toutes les 20 mn.

Poursuivez l’inspection quelques jours encore pour bien faire comprendre à l’enfant que ce n’était pas juste un jeux et qu’il n’est pas permis de mouiller sa culotte une fois le jeux terminé.

Ne quittez jamais la maison sans avoir incité l’enfant a satisfaire ses besoins. Emportez le pot avec vous mais familiarisez le avec les W-C petit à petit.

Bon courage et bon jeux !

Source : Voulez vous un enfant propre ? Dr N. Azrin et Dr R. Foxx, Flammarion,1977